La pensée critique à l’université

Félix Morissette

Selon une étude de l’UNESCO dans les écoles primaires de nombreux pays, 80% du temps de parole en classe revient aux professeurs. À l’université, la situation est tout à fait similaire. Rares sont les professeurs qui accordent l’espace dialogique nécessaire aux étudiants pour qu’ils expriment leurs pensées. La chose est d’autant plus troublante, puisque comme le suggère l’étude de Foster (1983), le style d’enseignement interactif serait plus efficace que l’enseignement magistral pour le développement de la pensée critique.

Dans cette présentation, j’explorerai ce qu’est la pensée critique en m’appuyant sur certaines des définitions proposées par des philosophes comme Matthew Lipman. Ensuite, j’examinerai de quelle manière l’enseignant peut créer un espace dialogique de façon à ce que ses étudiants s’y engagent de façon critique.

Suggestions de lecture : Critical Thinking, what can it be? Matthew lipman (1998), The Clearing House: A Journal of Educational Strategies, Issues and Ideas , Volume 71, Issue 5