Le moment cartésien : propositions foucaldiennes au sujet de l’émergence de la philosophie moderne

Tomas Vazquez Rojas

Le moment cartésien est pour Foucault un moment dans la pensée à travers lequel la relation subjectivité-vérité est altérée de manière fondamentale. L’accès à la vérité n’est plus fondé sur la transformation du sujet par l’ascèse (l’expérience des Anciens), mais sur la nature du sujet indépendamment de celle-ci. Descartes se situe à la charnière de cette mutation et n’a pas pleinement expérimenté la relation entre sujet et vérité qui résulte du cogito. Comment cette expérience s’est-elle figée au point de devenir la norme? En faisant une généalogie de la philosophie à partir de l’oeuvre de Foucault conçue comme unité, nous percevons que, outre le moment cartésien, la mutation en question ici repose sur deux autres ingrédients constitutifs de la modernité : l’émergence du biopouvoir et la propagation des technologies disciplinaires. Ces trois éléments entretiennent plus qu’une relation de coïncidence, ils évoluent dans la même direction et s’appuient les uns et les autres.