Le mythe de l’histoire de la philosophie

Vincent Blanchard

Philosophes et hellénistes considèrent aujourd’hui comme Michel Narcy dans La sophistiqueune manière de vivre ? que l’histoire de la philosophie commence par l’opposition de Socrate aux sophistessoit du véritable penseur qui s’intéresse à la vérité aux charlatans qui vendent un faux savoir contre de l’argentL’objectif de cette présentation est de montrer que cette opposition relève plus d’un mythe que d’une véritable analyse historique, car elle se fonde sur une définition péjorative du terme « sophiste » qui provient des auteurs du IVe siècle av. J.- C. comme PlatonAristote et Xénophon plutôt que celle qu’on retrouve chez les écrivains du siècle précédent. Pour ce faire, on dissipera d’abord le flou autour de la signification du mot « sophiste » en démontrant pourquoi celui-ci n’avait pas initialement une connotation péjorative ; avant d’enchaîner sur une nouvelle définition du mouvement sophistique au Ve siècle ; et, pour conclureen expliquant pourquoi on commença à confondre les sophistes avec des charlatans au siècle suivant.