Autour de la honte sartrienne : existence et autrui dans l’Être et le néant

Cloé Gratton

Si l’Être et le Néant (EEN) se présente comme un essai d’ontologie phénoménologique, c’est que son ambition est de fournir une réflexion sur ce qui est le cas dans le monde et qui fait l’objet de notre expérience. La discussion qui nous intéresse pour le présent propos concerne l’expérience d’être en tant que Sujet se définissant dans/par la relation avec l’Autre. Il sera question d’examiner la notion d’Autrui telle qu’envisagée dans l’EEN pour voir en quoi elle est susceptible de pointer vers les structures fondamentales de l’expérience d’être un Sujet. À travers le jeu du Sujet-Objet, la honte révèle à la fois mon être en-soi et l’existence indubitable d’Autrui, cet autre qui me fait violence au même moment qu’il me constitue (dans une relation qui rappelle le néant néantisant, ou la conscience – néant qui jamais n’est mais qui toujours a à être). « Autrui, en effet c’est l’autre, c’est-à-dire le moi qui n’est pas moi […] et que je ne suis pas. Ce ne-pas indique un néant comme élément de séparation donné entre autrui et moi-même » (EEN)

En proposant comme outil de réflexion le « Sujet » (plutôt que l’Ego transcendantal cartésien ou husserlien), Sartre entend résoudre le problème du solipsisme en prouvant l’existence de l’Autre, qui enfin n’est pas compris comme un être distinct en substance, mais bien comme une condition de mon propre être. En un mot, Sartre va « tenter pour Autrui ce que Descartes a tenté pour Dieu » (EEN) L’exemple de la honte nous fournira la clé pour penser Autrui non pas comme cet autre inatteignable mais bien davantage comme cet autre Sujet par lequel « je » surgis au monde, à la fois en tant que moi et tout en reconnaissant que cet Autre est précisément celui qui me fait être la même et non pas cet autre. Ainsi : « J’ai besoin d’autrui pour saisir à plein toutes les structures de mon être, le Pour-soi renvoie au Pour autrui » (EEN).

 

Bibliographie :

Sartre, Jean-Paul (1943) L’Être et le néant, Paris : Gallimard, pp. 259-261 ; 292-341.

Sartre, Jean-Paul (1938) La nausée, Paris : Gallimard.

Solomon, R. (2006) Dark Feelings, Grim Thoughts. Experience and Reflection in Camus and Sartre, Oxford, Oxford U. P.

Zahavi, D. (2012) « Self, Consciousness, and Shame », The Oxford Handbook of Contemporary Phenomenology, Oxford, Oxford U. P., p. 531-561

— (2011), « Shame and the exposed self », in J. Webber (ed.), Reading Sartre: On Phenomenology and Existentialism, London: Routledge, p. 211–26.