Fake news, rationalité et tribalisme

Andréanne Veillette

Dimanche, UdeM – 10h à 10h45

La propagation de fausses informations n’est pas un phénomène propre au monde contemporain. Toutefois, l’utilisation du terme plus contemporain « fake news » renvoie à un problème bien précis qui a récemment pris de l’ampleur avec le Brexit (23 juin 2016) et l’élection de Donald Trump (8 novembre 2016). La première étape de ma présentation sera donc de définir précisément ce que j’entends lorsque j’utilise le terme « fake news ».

Une fois cela fait, je m’attarderai aux trois principales hypothèses avec lesquelles on tente d’expliquer l’essor des fake news ainsi qu’aux solutions que proposent ceux qui croient en la justesse de ces hypothèses. Les trois hypothèses que j’ai choisi d’analyser ici sont 1) l’hypothèse du manque d’éducation, 2) l’hypothèse des chambres à écho et 3) l’hypothèse du mépris de la soi-disant élite intellectuelle.

Une fois ces trois hypothèses et leurs solutions respectives présentées, je proposerai une quatrième interprétation du phénomène fondée sur le tribalisme. Le tribalisme est un biais évolutif qui pousse les humains à favoriser les membres de leur groupe (in-group) aux dépens des membres qui ne font pas partie de leur groupe (out-group). J’argumenterai que les fake news tirent leur force des tendances tribales des êtres humains. Selon cette interprétation, il serait possible de concevoir que l’adhérence à des croyances manifestement fausses n’est pas irrationnelle à une échelle locale, mais seulement lorsqu’on les juge à un niveau global. Il s’agirait non pas du triomphe des émotions sur la rationalité, mais bien du triomphe de ce qui est rationnel au niveau individuel sur ce qui est rationnel au niveau collectif. Je conclurai en montrant que si cette dernière interprétation se révèle exacte, un changement drastique dans la manière de réfléchir le problème devient nécessaire.

Greene, Joshua. Moral Tribes: Emotion, Reason, and the Gap Between Us and Them. Reprint edition. Penguin Books, 2014.

Jr, Edson C. Tandoc, Zheng Wei Lim, et Richard Ling. « Defining “Fake News” ». Digital Journalism 6, no 2 (7 février 2018): 137‑53. https://doi.org/10.1080/21670811.2017.1360143.

Mudde, Cas. « The Populist Radical Right: A Pathological Normalcy ». West European Politics 33, no 6 (1 novembre 2010): 1167‑86. https://doi.org/10.1080/01402382.2010.508901.