Regard, corps féminin et conscience de soi : vers un redéploiement du concept d’autoréférentialité

Frédérique Bolduc

Samedi – 11h30 à 12h15

À partir de l’analyse phénoménologique offerte par I.M.Young dans « Throwing Like a Girl », l’objectif de cette présentation est d’envisager à nouveau frais le concept d’autoréférentialité, exprimant la tendance du sujet féminin à s’engager dans les possibilités de son monde autant à partir de son corps qu’en se retournant vers lui. En fournissant une explication des modalités spécifiques de l’expérience incarnée féminine, l’apport de cette notion est surtout de contester le présupposé traditionnel d’une neutralité du sujet phénoménologique, s’en trouvant alors nouvellement constitué par sa situation socio-historique.

L’autoréférentialité doit donc être saisie comme le produit d’une médiation sociale, parasitaire, de la subjectivation féminine. Pour Young, cette détermination extérieure se manifeste chez le sujet féminin comme la menace constante d’être vue, c’est-à-dire de devenir l’objet potentiel des intentions et manipulations d’autrui, plutôt que la manifestation de ses actions et intentions propres. C’est plus précisément le regard masculin qui, en thématisant le corps féminin, non seulement l’objectifie, mais le désubjectivise.

Afin de supporter cette dernière assertion, nous invoquerons les distinctions entre conscience pré-réflexive et réflexive ainsi qu’entre conscience intransitive et transitive, permettant de ressaisir la manière qu’a le sujet féminin de référer à lui-même. Car, en suivant l’argument de D.Legrand, dans « Phenomenological Dimensions of Bodily Self‐Consciousness », il appert qu’un sujet peut faire l’expérience du monde seulement en tant qu’elle est la sienne propre. Succinctement, cela indique une co-constitution essentielle de l’intentionnalité et de la subjectivité. Or, ce qu’aura cherché à montrer notre investigation est que l’institution du regard masculin objectivant dans la société patriarcale s’immisce dans la conscience de soi du sujet féminin. Ce dernier expérimente son corps-vécu comme se voyant être vu, impliquant dès lors l’injonction constante à sa propre thématisation. Toute expérience, si elle reste possible, ne l’est alors que sous le mode de la non-mienneté.